[Page a1r]
    Declaration & signification de la Comete veuë en l'an mille, cinq cens, septante & sept,
    diligemmment obseruée, depuis qu'elle à commencé à se mon strer, iusques à la fin, Par M. Dauid de Mauden, Docteur en Medecine, Lecteur des Chirurgiens & Medecin iuré renommée ville d'Anuers. Traduite de Flamen en François par Estienne de VValcour.
    [The figure shows an engraved representation of the comet crossing the heavens. The constellations are labelled in Latin, and the four points of the compass are labelled in Flemish ]
    EN ANVERS, : Chez Antoni Tilens, L'an 1578. Auec Grace & Priuilege.
    [Page a1v]

    Admonition aux lecteurs.

    QUE les chastimens & afflictions viennent à cause des pe- chez, il est tant euident, qu'il n'estia besoin qu'on en fa- ce aucune demonstration; & que Dieu n'ait iamais enu- oyé aucunes aduersitez, sans premierement en auoir ad- uerti les hommes longuement au parauant, il appert aussi par toutes les escritures. Ainsi voyons nous aussi maintenant vn auant coureur & messager des tribulations & calamitez futures, qui nous denonce le merueilleux courroux de Dieu, & que sa verge est estendue sur nous, pour nous rigoreusement chastier. Mais le Sei- neur estant plein de misericorde, ne nous veut point corriger en son ire, ains nous menace premierement par signes: demonstrant sa na- ture & bonté paternelle, & do[n]nant à cognoistre, qu'il ne punit point volontiers, mais qu'il aimeroit mieux que nous nous amendissions, esta[n]s aduertis par ses menaces, à fin qu'il peust retenir son courroux. Mais communement nous ne nous amendons point, à l'occasion de quoy les tribulations souuent nous surprennent. Pourtant qui veut euiter la punition diuine, il n'a autre refuge sinon à Dieu, par repen- tance & amendement de vie: & ainsi pourra il euiter les chastimens & afflictions que le Seigneur nous predit par ceste Comete, & point autrement.

    Entendez maintenant ce que i'ay remarqué en ceste Comete, depuis le com- mencement iusqu'a la fin, suyuant l'enseignement de Ptolemeus.

    EN l'an present, mille, cinq cens, septante & sept, vne Comete est aparue l'onziesme iour de Nouembre au soir, deua[n]t les six heu- res, laquelle i'ay premierement commencé à obseruer le quatorsies- me iour du moys susdit, & trouuay qu'elle estoit au Zodiaicque en Ca pricorne, ayant vne queuë fort longue, large & cheuelue, sinant auec vne pointe, & estoit claire & reluisante, tirant sur le roux, & deuenant peu a peu de plus claire en plus claire depuis la pointe de sa queuë iusqu'a son corps: De forte qu'a sa longueur, cheuelure, clairté, & couleur, elle sembloit auoir parfaictement la nature de Mars & Mer- cure. Or pour la pluye & bruine qui continuere[n]t icy par trois iours, ie ne sçeu plus voir la Comete, iusques au dizneufiesme iour: & alors i'apperceu qu'elle n'estoit gueres loin de la ligne eclipsiale, au vingtseptiesme degré de Capricorne, ayant vne autre forme & fa- çon que deuant: car elle estoit obscure & tenebreuse, ayant la queuë estendue vers Orient, qui estoit fort longue & large iusqu'à la fin: & estoit [Page a2r] estoit ladite queuë vn peu courbée, depuis le commencement ius- qu'au bout, monstrant selo[n] la largeur d'Orient vers le midy. La cou- leur de ceste queuë estoit obscure à la fin, telleme[n]t qu'on ne pouuoit voir le bout deuant huit heures, quand les estoilles apparoissoyent le plus, & estoit peu à peu plus claire venant vers son corps: telle- ment toutefois, que le corps auec la queuë estoient toufiours de cou- leur plombatre, monstrant qu'elle estoit lors entierement de la natu- re de Saturne, & vn peu de celle de Mercure.

    De cours & progrez de ceste Comete.

    SOn cours & progrez est forty du Zodiacque, du signe de Capri- corne, estant vers la partie Septentrionale de Galaxie, souz vne estoille nonimée l'Aigle volant. De là elle est montee per mixtu motu, partie en la longueur, partie en la largeur du ciel, à sçauoir allant vers Orient, & mo[n]tant vers Septentrion, tousiours selon l'ordre du signe du Zodiacque : mais son progrez estoit fort tardif, car elle n'alloit iournellement qu'vn degré & douze minutes motu Veneris, & tenoit tousiours la queuë vers Orient. Elle montoit ainsi du Zodiacque obliquement en Aquarius, & passa en apres le Cercle equinoctial, dessouz l'estoile appellee Daulphin, amoindrissant lors tous les iours vn peu de sa longueur: car le vingthuitiesme de Nouembre elle estoit dans le Cercle equinoctial, au huitiesme degré de Aquarius: & ayant passé le Cercle equinoctial, elle alla en auant outre l'estoile du cheualet, vers l'estoille du cheual volant, nomme Pegasus & se trou- ua le vingtseptiesme de Decembre au douzeine degré de Pisces, alla[n]t à la poictrine de Pegasus enuiron Tropicum Cancri & là estoile elle si petite, & si pres detfaillie, qu'elle ne pouuoit bonnement estre ap- perçeuë de chascun. Puis ayant passé la neufiesme & dixiesme maison, elle est entree en l'onziesme maison, là ou elle s'esuanouyra.

    La forme du Ciel en nostre Horizon estoit lors telle.

    SVyuant Haly (pource que nous n'auons pas veu son vray Comme[n]- cement) ie commenceray deuis la nouuelle Lune, qui estoit le neufiesme iour de Nouembre à douze heures & xvi minutes en la nuit, montant d'Orient au huitiesme degré de virgo, la Lune & le So- leil au xxvij.degré & xv.minutes de Scorpio en la troisiesme maison, la Comete en lan cinquiesme maison en Capricorne: peut estre au quinziesme degré, contant autant en arriere iusqu'à la nouuelle Lu- ne, comme nous l'auons iournellement trouuée allant en auant. Si qu'elle estoit au commencement coniointe à Saturne, qui estoit pour lors au ix.degré & liiij. minutes de Capricorne. Mais nous ne l'auo[n]s A 2sçeu [Page a2v] sçeu voir le Soleil ne fust couché; à cause de sa clairté qui empe- choit, & la trouuions lors en la huitiesme maison du Ciel. Ceste Co- mete a tousiours esté, depuis le commencement iusqu'à la fin, en la quadrature de Venus, qui estoit alors au xvij.degré de Scorpio, con- joinct auec Mars platice.Laquelle Venus a tousiours tenu co[m]pagnie à ceste Comete auec semblables degrez en quadrature, depuis le com- mencement iusqu'à la fin. Mais a tousiours fait son cours vn peu de- uant la Comete es degrez ex quadrato, iusqu'au premier de Decem- bre, que Venus l'acconsuiuit, & fut conjointe auec luy. Apres, Venus & la Comete ont fait leur cours deuant par ensemble ad gradum, esta[n]s l'vn à l'autre tousiours en vn quatriesme aspect, & ont laissé Mars der- riere & eschappé, principalement le xvj. de Decembre. Mais Venus n'a point cessé de poursuyure tousiours ceste Comete, auec vn regard à demy d'inimitié, iusqu'à ce qu'elle s'est esuanouye. Quand ceste Co- mete estoit si claire & rousse, elle estoit conionte in longitudine auec Vultur volans, qui est vne estoille claire, de la nature de Mars & Iu- piter. Le neufiesme d'Octobre, deuant l'apparition de ceste Come- te, y auiot vn quadrat de Saturne & Mars, & aussi de Venus le qua- triesme de Nouembre, & Saturne estoit prope viam lacteam, où ceste Comete a esté engendrée & produite par eux.

    De la vertu & signifiance de ceste Comete,

    POur venir à la cognoissance d'icelle Comete, que chascun desire bien de sçauior.ie trouue qu'elle signifie grands troubles à venir, & guerres sanglantes, où beaucoup de Nobles seront occis en batail- lant, & beaucoup de Nobles aussi menacez de mort, par embusches secretes & subtiles fiuesses. Il y aura beaucoup de caute leux faux & deceuables conseils, par lesquels plusieurs seront tenuz pouor amis, mais ils seront ennemis secrets & couuerts, & n'ameneront rien que trahison: ce qui aduiendra principalement, apres que la furie de la guerre sera passée. Ceste Comete demonstre aussi qu'il aduie[n]dra plus sieurs tremblements de terre, grands vents & tempestes, beaucoup de neige, glace, & grandes froidures: plusieurs inondations & des- bordements d'eaues, gra[n]de mortalité de poissons & cheuaux, & pau- ureté. Puis apres, elle deno[n]ce au co[m]mencement fiebures fortes, resue- ries, & peste: aussi, longues maladies, atrophies, c'est à dire quand on est en chartre, apoplexies, fiebures quartes, & hydropisies: & hæc ex causis phisicis. Mais confidera[n]t que les Cometes occultement signifie[n]t beaucoup de choses, qui ne peuue[n]t estre descouuertes par aucune rai son, ny comprises, iusques à ce qu'on les voye en besongne, pour effe- ctuet [Page a3r] ctuet leur signifiances, il est bien à presumer que ceste Comete pre- sage vn monstrueux euenement, ou quelque estrange entreprin- se: car elle à fait son cours par aupres des monstrueux & irraison- nables animaux du ciel: aussi auons nous veu ceste annee, que la mer à amené trois monstreux poissons à la riue, qui ont esté prins & menez à terre: lesquels (auec ceste estoille ou Comete) met- tront quelque chose de'estrange en auant: mais la fin en sera bonne. Or enntendez donc ce que Haly (fort ancien Astrologien,) à escrit des Cometes, qui sont trouuees és animauz ou ceste Comete a esté. Premierement ceste Comete a esté en Capricorne: dont Haly escrit ainsi. Quand vne Comete est veuë en Capricorne, elle signifie beau- coup de mal à venir, par noise & discord. Secondement, ceste Comete est venue en Aquarius: ou Haly escrit ainsi Præterea si casus ille fuerit in Aquario, significat quod insurget homo derisus, & confirmabit se in regno, & durabit in eo modicum, & postea accident multæ intersectiones, & fortes. C'est à dire. vne Comete qui vient en Aquarius, demonstre qu'vn homme ridicule s'esleuera, & se confirmera au royaume, & y sera quelque peu de temps: & apres aduiendront plusieurs meurtres & occisions. Tiercement, ceste Comete est venue in piscibus: Haly escrit ainsi. Tandem, si casue ille fuerit in piscibus, significat quod Rex faciet in populo iustitias & rectitudines: etiam significat saluationes, & mul tas aquas. C'est à dire: Si la Comete vient in piscibus, elle signifie que le Roy fera Iustice au peuple: elle signifie aussi saluatio[n]s, & beaucoup d'eauës. Des paroles precedentes que Haly a escrites, on peut enten- dre, que par beaucoup d'abus & faute de bon sens, par grandeur de cœur, presomption & hardiesse, il aduiendra grande guerre & noise, qui causera beau de maux, mais la fin en sera louable: Dieu le doint, par sa grace

    Les pays menacez par ceste Comete.

    LEs pays qui sont paruenuz à grande estime & valeur, & qui sont haut esleuez, estans souz Libra, Capricornus, Scorpius, Aquarius: & Pisces, sont menacez des afflictions que ceste Comete annonce, comme les Indes, Macedonie, Turquie, Portugal, Æthiopie, Daulphi- né, Sauoye, Alsace, Liuonie, Austriche, Saxe, Hesse, Turin, Occident, & Midy, Suede, la haute Bauiere, & Nortvyeguen: apres, Heynaut, Flan dres, & Brabant.

    Les Villes.

    Les villes menacees de ces calamitez, situees esdits pays, cesont celles qui approchent le plus d'Orient, selon la largeur d'iceluy, qui s'estend vers Midy: come Viane en Austriche, Salsbourg, Bauiere, Ingueslstat, Hambourch, Bremen, Iullet, Cleues, Gand, Mons en Hay- A3naut, [Page a3v] naut, Malines:Placense, Vrbino, Taruiso, Padue, Foro Iulio, Mont- ferrato: Valence en Espaigne, Compostelle, & plusieurs autres, qui seroyent ce discours trop long à les nommer.

    Les personnes particulieres

    LEs personnes particulieres qui sont les plus menacées par ceste Comete, ce sont celles qui ont la dicte Comte à leur natiuité en l'ascendent, c'est à dire, qui montans à leur natiuité ont en Orie[n]t Ca- pricornus, ou Aquarius, ou Pisces: ou qui ont ceste Comete cum sig- nificatore vitæ, pourroyent bien auoir quelque maladie perilleuse, ou venir en danger de mort. Et ceux ou celles qui ont les signes dessus mentionez fut le midy, ou en la dixiesme maison à leur natiuité, ceste Comete leur annonce, ou amoindrisseme[n]t d'estat, office, ou gouuer- nement: ou elle leur denonce accroissement de gouuernement & d'estat, ou office, selon que la situtation & nature de la natiuité est.

    De ceux qui son naiz au temps present.

    MAis quant à ceux qui sont naiz dura[n]t le temps que ceste Come- te apparoissoit, elle leur deno[n]ce telle chose, à sçauoir: Ceux qui l'ont en l'asendent, s'ils demeurent en vie, sans en receuoir aucun mal, comme il m'est aduis qu'ouy, d'auta[n]t que son mouuement n'est point si fort, qu'ils ne le pourront bien endurer, ils seront industrieux, & grands personnages. Semblablement quiconque aura esté nay auant ceste Comete en la dixieme maison, il paruiendra à grand estat & gouuernement.

    Combien ceste operation durera.

    LEs Cometes sont choses qui aduiennent peu souuent, & ont en leurs operations vn temps incertain: car aucunes sont leur ope- ration par aucuns iours seulement, aucunes par semaines, aucunes par moys, & aucunes par ans. Mais quand les Cometes sont grandes, & ont la queuë fort longue, comme ceste cy, & reluisent longuement au ciel, ainsi que ceste cy a faict, car elle y est demeureé plus de cinqua[n] te iours, alors elles ont leurs operations par années. Pourtant les ope rations de ceste cy seront de grande efficace & pouuoir, & dureront longuement, mais elles aduiendront tard: car elle est vespertine, & saisoit tardiuement son progrez, tellement que son operation sera la plus part apperçeuë in annis criticis, à sçauoir dedans quatre ans, & le septiesme, neufiesme, onziesme & quatorziesme. Mais sa premiere si- gnification, qu'elle auoit lors qu'elle estoit si claire, nous sera manife- stee d'icy à quelques mois. Dieu nous doint ce qui nous est salutaire, & la grace de nous tellement amender, que nous ne soyons pas cha- stiez en son ire.Comme

    [Page a4r]

    Comme ces operations peuuent prendre fin.

    LEs Cometes mettent fin à leurs operations en trois sortes. Pre- mierement elles finent leur operation d'elles mesmes, à sçauoir, quand elles ont operé iusqu'a la fin de leur pouuoir, comme il aduie[n]t en toutes choses naturelles: & ainsi ceste Comete deuroit encore o- perer par beacoup d'années. Secondeme[n]t, leur operation fine, qua[n]d vne autre Comete vient, qui est de nature contraire, ou qui par sa for- ce faisant operation co[n]traire, mest à neant l'operation de la Comete precedente. Tiercement, leur operation fine, quand il aduient vne E- clipse ou conionction, qui est en vn lieu contraire à la Comete, ou de nature contraire.

    De la religion.

    TOuchant la Religon Chrestienne, ie ne trouue point qu'elle y fa- ce quelque mauuaise demonstration, ains beaucoup plustoist bonne. Mais ie trouue bien qu'elle menace la Religion des Iuifs, & des Turcs, car elle estoit au commencement pres de Saturne, & a pas- sé par ces deux maisons: puis estant en Aquaris, elle fut aussi en son Trigonus; & en celuy de Mercurius: & a eu grandement la nature de Saturne, depuis le septiesme iour iusqu'à la fin: & lex Iudaica esse dici- tur à Saturno: tellement qu'elle pourroit bien demonstrer vn grand changement en la religion Iudaïcque.

    En apres, quand ceste Comete fut en Capricorne, elle estoit lors en vn mauuais aspect de Mars & de Venus, qui estoye[n]t co[n]ioincts ensem- ble, tous deux ayans Trigonus in Capricorno & Piscibus, & poursuyuans in quadrato ceste Comete iusqu'à ce qu'elle s'esuanouyt: & religio Maumethana Marti & veneri subijcitur. De maniere que ceste Come- te demonstre aussi, que la religion de Mahomet, ou la Loy du Turc pourroit bien prendre fin, deuant qu'icelle Comete cesse d'operer.

    Quant à notre religion, à sçauior la religion Chrestie[n]ne, il me sem- ble qu'elle n'y fera sinon bonne operation: car les Cometes qui signi- fient changement de Religion, sont leur cours contre l'ordre des si- gnes du Zodiaque, ou elles vont au Cercle equinoctial, ou en Libra: parquoy il faudroit qu'elle fust Iouiale, ou Mercuriale, pour demon- strer nostre Religion: Ioui enim & Mercurio Religio Christianæ subijci- tur, vt Astrologi ferunt. Mais ceste cy a fait son cours selon l'ordre des signes du Zodiaque, & a passé obliquente[n]t le Cercle equinoctial, allant ainsi iusqu'à Tropicum Cancri, qui ne signifie aussi aucun changement de religion: Elle n'est pas aussi de la nature de Iupiter, parquoy elle ne demonstre nul changeme[n]t de nostre religion. Mais d'auta[n]t qu'elle est ve- [Page a4v] est venue de deux mauuais signes en vn bon signe, lesquels mauuais signes signifient deux loix mauuaises, & ce dernier signe vne bon- ne Loy, ou la Loy Chrestienne, qui enim illi loco dominatur, adiuuat eius effectum. Ie dy pour faire ma conclusion, que ceste Comete com- mencera tard ses operations, & quelles dureront longuement: & qu'apres beaucoup de fascherie, pauureté, angoisse, guerre, trahisons, tromperies, tempestes, & tremblements de terre, elle nous annonce beaucoup de bien, à cause qu'elle est allee finer in piscibus, aupres de Tropicus Cancri, venant des deux plus mauuaises maisons en toute la meilleure maison, & aupres du lieu qui ne demonstre nul changeme[n]t de Religion. Si q[ue] sa fin sera conseruatio[n], plaisir & ioye, à cause des deux mauuaises loix qui seront aneanties, & que toutes erreurs seront ostees, & qu'on ne trouuera plus de religion estrange, ne changeme[n]t, ne discord pour la Religion, mais y aura paix & concorde entre les hommes: ce que le courbement de l'estoille semble aussi donner à cognoistre: & pareillement à cause que ceste Comete est finee in domo Iouis, & ad Tropicum Cancri, où Iupiter est en sa maiesté, ou exaltation. Tellement que la Religion Chrestienne fleurira, & seront le Chrestie[n]s seuls esleuez, & mis hors de toute erreur: & toutes nations honnore- ront & suyuront ceste cy, & viendro[n]t en la bergerie, de laquelle Iesus Christ seul est le Pasteur. Dieu doint que ce puisse estre bien tost.

    Estienne de VValcour à ceux qui suiuent les voluptez & la gloire de ce monde.

    Considerez, humains, considerez, en crainte,
    Les merueilles de Dieu, que voyons aduenir.
    Faisons nostre deuoir de suyure sa loy saincte,
    Luy priens qu'il nous veuille en sa garde tenir.
    Iesus Christ, filz de Dieu, nostre Saulueur & maistre
    Nous à manifesté pour nostre sauuement,
    Que l'on verroit au ciel & en terre apparoistre
    Des signes merueilleux, deuant son Iugement.
    Or qu'ayons desia veu, pieça, en mainte place,
    Guerre, peste, famine, & autre maux regner,
    Ceste Comete encore à present nous menace.
    Dieu veuille son courroux loin de nous destourner.
    Sus donc, amendons nous, croyans à l'Euangile,
    Et l'vn à l'autre ayons parfaicte Charité:
    A fin qu'auoir puißions (comme il nous est vtile)
    I'aix icy, & aux cieux, à perpetuité.

    A, M. Dauid de Mauden, Docteur tresexpert en Medecine.

    De ceste Comete as descrit,
    [unidentified typographical ornament]
    Si bien, le cours & les presages,
    Que tu dois, pour son docte esprie,
    [unidentified typographical symbol]
    Estre mis au rang des plus sages.

    About this text

    Title: Declaration & signification de la comete veuë en l'an mille, cinq cens, septante & sept.
    Author: Dauid de Mauden
    Edition: Taylor edition
    Series: Taylor Editions: Guest Publication
    Editor: Edited by Julie Blyth.

    About this edition

    This is a facsimile and transcription of Declaration & signification de la comete veuë en l'an mille, cinq cens, septante & sept. It is held by Corpus Christi College Library (shelf mark phi.A.1.8(5)).

    The transcription was encoded in TEI P5 XML by Julie Blyth.

    Transcribed from: Corpus Christi College phi.A.1.8(5). Images scanned from Corpus Christi College phi.A.1.8(5).

    Availability

    Publication: Taylor Institution Library, one of the Bodleian Libraries of the University of Oxford, 2019. XML files are available for download under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License . Images are available for download under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License .

    ORA download

    Source edition

    Declaration & signification de la comete veuë en l'an mille, cinq cens, septante & sept. En Anvers, Chez Antoni Tilens, L'an 1578  

    Editorial principles

    Created by encoding transcription from printed text.

    This is a diplomatic edition. Original spelling has been maintained, including the differentiated use of u/v; the long and rounded forms of 's' have been presented through a single letter form. All accents, original punctuation and capitalisation have been reproduced, but some spacing between words has been normalised.